Activité introductrice de l’algorithme d’Euclide pour la recherche du PGCD
Article mis en ligne le 21 décembre 2015
dernière modification le 4 juillet 2017

par Claudie Missenard
logo imprimer

Un souci initial

Ma progression de 3e en arithmétique est des plus classiques : rappels sur les diviseurs, recherche de tous les diviseurs d’un nombre, définition du PGCD et recherche à partir de listes de diviseurs. Enfin algorithmes de recherche par soustractions ou divisions successives et mise en œuvre de ces algorithmes sur tableur.

J’avais l’impression, au moment où je montrais l’algorithme aux élèves, de quelque chose de très artificiel. Je balançais une méthode. Les élèves voulaient bien me croire (d’autant que ça marchait, et que ça leur plaisait bien, en général). Mais ils n’avaient aucun moyen de comprendre d’où cela pouvait sortir. J’étais mal à l’aise.

Un article dans PLOT

Et puis, je suis tombée sur un article de PLOT 3, d’Anne-Marie Cavalier, qui suggérait une approche géométrique.

L’activité de découverte proposée est une sorte de défi : paver des rectangles (de dimensions entières données) en utilisant uniquement des carrés, et le moins de carrés possibles. Ce qui amène naturellement à essayer les carrés les plus grands possible.

Après deux exemples traités collectivement et plusieurs autres individuellement, le lien avec le PGCD arrive tout seul. Le côté du dernier carré intervenant dans le pavage est le PGCD des deux dimensions du rectangle. Et comme les algorithmes d’Euclide sont la stricte traduction du travail géométrique effectué, on peut les présenter juste après, sans mauvaise conscience cette fois-ci : tout le monde comprend d’où sort cette histoire de divisions successives.

Pourquoi j’aime bien cette activité

  • pour son côté ludique, auquel les élèves adhèrent facilement
  • parce qu’elle établit un lien entre domaine géométrique et domaine numérique, Et un lien historique, qui plus est. C’est bien ainsi qu’Euclide et ses contemporains voyaient les choses…
  • parce qu’elle est emblématique d’une démarche mathématique. On part d’un problème, on le résout au cas par cas, on oublie le cadre géométrique pour ne garder que l’idée qui est à l’origine de la méthode. On oublie cette histoire de rectangle et on en garde ce qu’elle a apporté (en principe…)
  • parce que le cadre géométrique éclaire bien les deux méthodes, par soustractions ou par divisions et montre bien que l’une est juste un raccourci de l’autre
  • et surtout parce que rarement le lien est aussi direct entre l’activité de l’élève et le contenu qu’on souhaite institutionnaliser

Les échanges avec les collègues présents qui ont suivi furent intéressants. En particulier parce que Stéphanie, avec cette même activité, s’était trouvée devant une difficulté imprévue : ses élèves ont eu du mal à se détacher du cadre géométrique, ils avaient tendance à revenir à la situation du rectangle dès qu’ils étaient face à une recherche de PGCD. Difficulté que je n‘avais pas moi-même rencontrée. Différence à attribuer probablement au fait que, pour mes élèves, le PGCD préexistait au découpage de rectangles, alors que chez Stéphanie l’activité faisait découvrir la notion. Les élèves avaient alors du mal à s’affranchir de la conception initiale : le PGCD c’est le côté du plus petit des carrés paveurs. Comme quoi, vous changez une petite variable didactique…

retour article

Les chantiers de pédagogie mathématique n°167 décembre 2015
La Régionale Île-de-France APMEP, 26 rue Duméril, 75013 PARIS




Actus

La nuit des maths

Du 27 juin au 30 juin 2018 aura lieu le festival « La nuit des maths » entre (...)

Rapport pour le lycée professionnel

Le ministre de l’éducation a confié une mission sur l’avenir de la voie (...)

La diffusion des mathématiques avec le CNRS

Le CNRS et l’EHESS ont sorti à l’occasion de la semaine des maths une vidéo (...)

7e colloque WIMS à Orsay

Le septième colloque WIMS (plateforme proposant de nombreuses ressources (...)

La mission Villani-Torossian

L’APMEP avait mis à disposition de tous une note de synthèse présentée à la (...)

Rapport Mathiot

Le rapport Mathiot a été remis : vous trouverez sur le site national les (...)

Le salon culture et jeux mathématiques

Chaque année se tient à Paris, place St-Sulpice, le salon culture et jeux (...)

Le Petit Vert de Lorraine

Le Petit Vert est le bulletin de la Régionale Apmep de Lorraine, Régionale (...)

Brochure Jeux de l’Apmep

Une nouvelle brochure, en co-édition avec les Éditions du Kangourou, du (...)

Subvention de la Fondation Jacques Hadamard

La Fondation mathématiques Jacques Hadamard, dans le cadre de sa (...)

Évènements à venir

0 | 5


25
mai
2018

06
juin
2018
horaire 14H00 - 17H00

11
juin
2018
horaire du lundi 11 juin 2018
au mercredi 13 juin 2018

14
juin
2018
horaire du jeudi 14 juin 2018
au vendredi 15 juin 2018

Twitter APMEP IdF

pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2013-2018 © APMEP Île-de-France - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.86