Voyage à Londres
Article mis en ligne le 20 juin 2016
dernière modification le 3 juillet 2017
logo imprimer

Ceci est le premier voyage scolaire auquel la Régionale a accordé une subvention comme l’avait décidé le comité au titre d’une activité scolaire "comportant une part de mathématique" et en échange d’un Compte-Rendu que nous publions ci-dessous.

Et nous ne regrettons rien car si certain se demandent encore comment faire intervenir les mathématiques au sein d’une activité pluridisciplinaire ce qui suit vous intéressera en particulier la lecture d’un choix de fiches proposées aux élèves.

Un voyage scolaire à Londres saupoudré de magie… et de maths

À la rentrée scolaire, ma collègue d’anglais me propose de l’accompagner lors du voyage en Angleterre qu’elle organise pour les élèves de 4e et de 3e ; et qui se déroulera au mois de février 2016. J’accepte immédiatement et j’ai rapidement l’idée d’inclure des mathématiques dans son projet. Je me dis que c’est l’occasion de parler de mathématiques autrement, et aussi de faire un voyage « orienté maths », ce qui n’est pas toujours évident a priori.

Elle me décrit alors le programme qu’elle a concocté :

Le musée de la Tate Britain et le quartier de Westminster le lundi, les studios d’Harry Potter et un jeu de piste dans Londres le mardi, le stade de rugby de Twickenham et un cours de cricket le mercredi, le British Museum le jeudi…

On ne devrait pas s’ennuyer ! Je vais devoir réfléchir un peu pour inclure des maths là-dedans, mais à peine plongée dans mes réflexions, plein d’idées me viennent !

Tout d’abord, je me dis qu’il faut inclure les mathématiques dans le livret de bord de chaque élève, le but étant de montrer que les maths font partie du voyage à part entière ! Des pages ont donc été insérées, pas forcément fléchées « maths » d’ailleurs, dans le fil chronologique du carnet.

J’aimerais que les élèves réinvestissent des notions vues en cours pendant l’année, mais aussi qu’ils découvrent d’autres choses, qu’ils fassent des maths sans s’en rendre compte, au détour d’une toile, d’une sculpture, d’une observation ou d’un tour de magie…

Voici une liste de ce que j’ai proposé, assistée par ma collègue d’anglais (elle s’est mise à faire des maths elle aussi…) :

Liste des fiches proposées aux élèves

1. Des questions sur les distances et le temps de trajet, des conversions (horaires et kilométriques)

2. En compagnie d’Harry Potter :
Une formule "mathémagique" : comment « ensorceler » un nombre.
Un extrait d’Harry Potter en anglais avec une énigme de logique à résoudre.
Un programme de calcul qui confirme que les profs sont des génies ! (mon préféré !)
Des calculs magiques, qui donnent de jolis résultats.
Un extrait d’Harry Potter, en français cette fois, et un calcul à trouver à la fin du texte.

3. Au British Museum :
Une étude de hiéroglyphes mathématiques. Support : la Pierre de Rosette.
Un programme de calcul à vérifier. Support : la momie de Katebet.
La numération babylonienne. Support : une tablette d’argile (hélas sortie des collections au moment du voyage)
Un tangram chinois à résoudre.
De la proportionnalité sur un corps humain. Support : the colossal arm.

4. Des tours de magie à l’aide d’un jeu de cartes en cas d’ennui.

À la fin de chaque page, une « zone de bidouille » est proposée pour que chacun puisse réfléchir sans contraintes, un crayon à la main.

Certaines de ces pages avaient un but pédagogique précis (incluant des notions vues en classe principalement), d’autres avaient plutôt une vocation ludique, pour s’occuper dans le bus ou le soir dans la chambre.

Nous avions aussi emporté des DVD pour les longs trajets en bus : Sherlock Holmes (et son sens de la déduction légendaire), et Imitation Game (le film sur l’invention de la machine de Turing).

J’ai également souvent emprunté le micro dans le bus pour faire des commentaires sur les panneaux (conversions, distances..), sur les formes géométriques dans l’architecture que l’on croisait sur notre route (The Gherkin, The Shard)… de façon humoristique, en insistant sur ma « fascination à voir des maths partout » !

Les élèves se sont pris au jeu, surtout au British Museum car les activités étaient incluses dans la visite. Pour le reste, j’en ai vu certains compléter les pages « maths » de temps en temps, dans le bus notamment. Nous n’avons pas souhaité insister sur l’obligation de remplir ces pages au fur et à mesure, le but premier étant qu’ils profitent de leur voyage au maximum. Nous avons voulu (et réussi il me semble) à instaurer un climat détendu et agréable entre les élèves et nous : nous avons chanté, fait un jeu de piste dans un esprit de compétition sans égal, joué au cricket avec eux…

Ils ont dû nous rendre leur carnet de bord au retour des vacances de février. Nous souhaitions au moins vérifier qu’ils l’ont feuilleté, complété etc… Si nous trouvons des trésors au détour de certaines pages, nous aimerions organiser une exposition (ce carnet était assez volumineux et alternait des pages de culture, de maths, d’anglais, de discussions dans la famille et des pages libres pour leur laisser un espace d’expression).

Ce carnet de bord est une jolie preuve que l’on peut mélanger des disciplines et se centrer autour d’un projet : le voyage scolaire. Nous avons passé beaucoup de temps à le préparer, à se concerter avec ma collègue d’anglais, à s’envoyer des mails, mais cela a été avec plaisir ! Je reconduirais l’expérience volontiers.

Je peux transmettre tous les documents cités ainsi que les extraits des carnets de bord. Voici mon adresse mail : anais.richart@plaisir-maths.fr.

Pour créer tout cela, voilà une liste non exhaustive des sites et livres que j’ai utilisés :

  • Le site du British Museum
  • Le Matou Mateux pour l’extrait d’Harry Potter
  • Google Maps pour les plans
  • Une revue de jeux de cartes mathématiques
  • Des livres d’énigmes mathématiques.
    Anaïs Richart



article suivant



retour au sommaire

Les chantiers de pédagogie mathématique n°169 juin 2016
La Régionale Île-de-France APMEP, 26 rue Duméril, 75013 PARIS


Actus

Le Petit Vert de Lorraine

Le Petit Vert est le bulletin de la Régionale Apmep de Lorraine. Le n°132 du (...)

Math’Gic

Math’Gic est une création de professeurs de mathématiques de Gennevilliers. (...)

Brochure Jeux de l’Apmep

Une nouvelle brochure, en partenariat avec les Éditions du Kangourou, du (...)

Subvention de la Fondation Jacques Hadamard

La Fondation mathématiques Jacques Hadamard, dans le cadre de sa (...)

Actualités régionales

Débat à l’ENS

Un groupe de mathématiciens vous invitent à un débat à l’ENS (...)

Dans la même rubrique



pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © APMEP Île-de-France - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.59