Édito
Article mis en ligne le 25 juin 2017
dernière modification le 3 juillet 2017

par Le comité de la Régionale
logo imprimer

Cédric Villani, député mathématicien

Cédric Villani dédicace son livre "théorème vivant" lors des journées nationales de Metz en 2012 (Photo Francis Slawny)
Certes ce n’est pas la première fois dans l’Histoire que l’on voit de grands scientifiques prendre part aux affaires de l’État, de Condorcet et Arago à Hubert Curien, en passant par Henri Poincaré ou Irène Joliot-Curie. Mais la trajectoire de notre médaillé Fields 2010 n’en est pas moins étonnante.

Depuis qu’il a obtenu la récompense sommitale des mathématiques, il a pris très à cœur son rôle de fer de lance de la vulgarisation, présent sur tous les fronts pour défendre l’image des mathématiques et faire sentir au grand public l’essence de sa discipline. Livres, films, BD, exposition dans un temple de l’art contemporain, conférences grand public, il est depuis 7 ans sur tous les fronts. Tout en dirigeant l’Institut Henri Poincaré et y impulsant un projet de musée des mathématiques qui ne peut que nous tenir à cœur.

Son engagement dans la vie politique a suscité des commentaires divers. "Dommage pour les mathématiques" ont dit certains. Comme si travailler à élaborer les lois de notre pays était un investissement moins utile que de produire des théorèmes. Peut-être que siéger à l’assemblée est une activité à la portée de davantage de gens, mais elle n’en est pas moins importante. D’autres se sont montrés sceptiques, brandissant l’image du matheux dans sa tour d’ivoire et qui ne connaît rien à la vraie vie. Oubliant que Cédric Villani est sorti de sa tour d’ivoire depuis belle lurette, a accepté des responsabilités de tous ordres, et en particulier s’est fait avec brio le porte parole de notre discipline.

Alors, pourquoi ne pas dire simplement que les qualités qui font les grands mathématiciens : intelligence, imagination, capacité d’invention, pensée logique et structurée, ouverture, esprit de synthèse, puissance de travail, aptitude à travailler à plusieurs sont aussi celles que l’on peut attendre de nos représentants dans une démocratie. Et que, si Cédric Villani accepte de mettre ses qualités au service de tous dans ce nouveau démarrage, on ne peut que lui dire bravo et merci, indépendamment de toute prise de position politicienne.

Le comité de la Régionale

article suivant



retour au sommaire

Les chantiers de pédagogie mathématique n°173 juin 2017
La Régionale Île-de-France APMEP, 26 rue Duméril, 75013 PARIS


Actus

Brochure Jeux de l’Apmep

Une nouvelle brochure, en partenariat avec les Éditions du Kangourou, du (...)

Subvention de la Fondation Jacques Hadamard

La Fondation mathématiques Jacques Hadamard, dans le cadre de sa (...)

Actualités régionales

Les 30 ans de Tangente

La revue Tangente a été créée en 1987 et fête ses 30 (...)

Concours 2017 - 2018

La Régionale Île-de-France de l’APMEP et l’IREM de Paris vous proposent (...)



pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © APMEP Île-de-France - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57