Anne Siety
Article mis en ligne le 22 décembre 2014
dernière modification le 5 juillet 2017

par Michel Suquet
logo imprimer

Une des particularités de notre métier est d’amener nos élèves ayant des difficultés à se mettre au travail, à faire des essais : calculs, schémas,… pour comprendre ce qu’il leur est demandé. Cependant, cette attitude, naturelle chez certains élèves, ne va pas de soi chez d’autres et on peut se demander ce que sont les spécificités d’un élève qui est bloqué en math.

D’ailleurs, pourquoi cela serait-il propre aux mathématiques ? Et cela serait-il dû à une certaine peur des maths, peur que l’on ne retrouverait pas dans les autres disciplines ? Cela ne serait-il pas plus général, une peur d’apprendre comme Serge Boimare nous le propose (1) ?

Au delà de titres aguicheurs (2,3), Anne Siety, spécialisée dans la psychopédagogie des mathématiques, nous livre quelques réflexions sur ces souffrances et angoisses qu’éprouvent certaines personnes face aux maths. Reste à trouver un chemin pour faire des mathématiques, chemin qui soit respectueux des personnes qui l’empruntent, un chemin personnel en ce sens que c’est parfois tout le corps qui doit se mobiliser pour que l’aspect abstrait des mathématiques puisse reposer sur des bases solides et vécues ; établir des liens est une activité fondamentale pour la pratique des mathématiques : serait-ce cela qui suscite peur et angoisse ?

Anne Siety partage volontiers son expérience de thérapeute et d’accompagnement des enfants et adolescents, voire des adultes, pour nous proposer des pistes afin d’aider nos élèves à se sentir plus à l’aise pour pratiquer les mathématiques. Cependant, ces pistes là, élaborées en tête à tête, sont-elles transposables dans nos classes où il nous faut gérer une bonne trentaine d’élèves ayant chacun des réactions diverses lorsque nous les convions à faire des mathématiques ?

Plein de questions se posent à la lecture des livres d’Anne Siety et le comité de la régionale avait envisagé, dans un premier temps, de l’inviter à l’une de nos rencontres mais cela s’est révélé impossible du fait qu’elle travaille avec les élèves quand ils ne sont plus en classe… Bref, des emplois du temps incompatibles. Aussi, nous avons prévu une interview d’Anne Siety qui paraitra dans un prochain numéro des Chantiers, ce qui devrait susciter, nous en sommes sûr, d’autres interrogations sur les blocages en mathématiques et sur les pistes pour y remédier : nous pourrions ainsi entamer un dialogue avec Anne Siety autour de ce questionnement.

  1. L’enfant et la peur d’apprendre Serge Boimare Dunod
  2. Mathématiques, ma chère terreur Anne Siety Calmann-Levy
  3. Qui a peur des mathématiques ? Anne Siety Denoël



retour au sommaire

Les chantiers de pédagogie mathématique n°163 décembre 2014
La Régionale Île-de-France APMEP, 26 rue Duméril, 75013 PARIS


Actus

Le Petit Vert de Lorraine

Le Petit Vert est le bulletin de la Régionale Apmep de Lorraine. Le n°132 du (...)

Math’Gic

Math’Gic est une création de professeurs de mathématiques de Gennevilliers. (...)

Brochure Jeux de l’Apmep

Une nouvelle brochure, en partenariat avec les Éditions du Kangourou, du (...)

Subvention de la Fondation Jacques Hadamard

La Fondation mathématiques Jacques Hadamard, dans le cadre de sa (...)

Actualités régionales

Débat à l’ENS

Un groupe de mathématiciens vous invitent à un débat à l’ENS (...)

Dans la même rubrique

0 | 5

Sommaire
le 22 décembre 2014
Édito
le 22 décembre 2014
par Le comité de la Régionale
Le trou du cube
le 22 décembre 2014
par Alain Bougeard
De l’huile au petit déjeuner
le 22 décembre 2014
Mes premières journées
le 22 décembre 2014
par Kristel Gabarra Lazorthe


pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013-2017 © APMEP Île-de-France - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.59